* *

Texte à méditer :  Quand il y a sept timoniers sur huit marins, le navire sombre.   Proverbe Chinois

* *
Exclusif Bateaubois

Le DVD de bateaubois.


Près de 240
plans gratuits,

des logiciels,
des utilitaires,
des docs..
Pour vous le procurer :




SUIVEZ CE LIEN




Présentation

Fermer Architectes et Designers

Fermer Bannières

Fermer Editoriaux

Fermer Litterature

Fermer Nos lecteurs construisent

Fermer Règlementation

Articles techniques

Fermer Designs Français

Fermer Designs maison

Fermer Dictionnaires

Fermer Pratique

Fermer Techniques de construction

Historique Gazette


+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2012
+ Année 2011
+ Année 2010
+ Année 2009
+ Année 2008
+ Année 2007
+ Année 2006
+ Année 2005
 

Bienvenue sur le nouveau bateaubois

logonew.png

Merci de noter que le site et le forum sont indépendants - Vous devez donc ouvrir un compte sur le forum si vous souhaitez y accéder.

Fermer

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Captcha
Recopier le code :
407 Abonnés
Nouvelles des Amis
Achetez !!!

Maquettes de bateaux
Designs maison - 4. Crécerelle 15 - étude conceptuelle


CRECERELLE 15 - ÉTUDE CONCEPTUELLE


Le crécerelle 15 est un mini croiseur à la journée de 15 par 6,5 pieds (4,575 mètres 1.97 mètres).

C'est une étude conceptuelle autour d'une dérive expérimentale destinée à permettre d'utiliser un gréement de type marconi en configuration très avancée sans nuire à la stabilité du cap ni à l'équilibre général du bateau.



Le but est de proposer des bateaux disposant d'un très vaste cockpit malgré leur petite taille tout en ménageant une cabine avec deux couchettes pour le camping côtier.



"Crécerelle", vue générale




"Crécerelle", vue du cockpit


Pour ce faire, nous avons recours à un combiné de techniques. Tout d'abord un ballast "auto remplisseur", ce qui signifie que l'on met le bateau à l'eau à vide, on ouvre la vanne de remplissage arrière, le siphon avant, et dès l'apparition des premières gouttes d'a dans le puits du siphon, le ballast est plein.

Il est par ailleurs muni de chicanes sur toute sa longueur afin de supprimer tout effet de 'carène liquide'.




Vue éclatée du ballast avec ses chicanes et ses vannes


Au coeur de ce ballast passe le puits de dérive qui n'empiète par ailleurs pas sur la cabine, élément de confort appréciable, et se situe entièrement au centre du vaste cockpit.






Le vaste cockpit de "Crécerelle"




L'idée est de proposer une dérive modulable mais qui ne remplisse pas tout le cockpit. A cette fin, il a été conçu une dérive baptisée "Matriochka" en référence aux poupées gigognes russes.

La dérive descend en fait en deux fois à la demande, proposant deux profondeurs et deux niveaux de plans anti-dérive. La première partie de la dérive (en brun sur l'image) est creuse et contient en effet un second plan anti-dérive plein en acier (en gris sur l'image) qui tient à la fois lieu de lest complémentaire au ballast et double la surface et la portance du plan anti-dérive lorsqu'elle est descendue, essentiellement lorsque le bateau est au près ou au près bon plein.




Éclaté de la dérive "Matriochka"




Autre perspective de la dérive "Matriochka"


L'ensemble est manipulé à l'aide d'un petit winch afin de ne pas exiger d'effort particulier pour le plaisancier lambda.

Il est clair qu'il ne faut pas s'attendre aux performances d'un profilé NACA, ceci étant du à la présence de deux bords de fuite distincts, mais on peut espérer un guidage précis du bateau au près malgré la position très avancée du mât qui dégage largement le vaste cockpit.


Le but du bateau étant avant tout la sortie à la journée, on appréciera de disposer d'un dériveur intégral ne jaugeant que 22 cm de tirant d'eau quille relevée, 80 cm avec la première partie de la dérive descendue et 1,22 m avec les deux parties descendues.




Vue en configuration "Beaching" - tirant d'eau 22 cm




Vue en configuration "Grand largue" - tirant d'eau 80 cm




Vue en configuration "Près" - tirant d'eau 1,22 m


Voilà.. c'est loin d'être définitif, je travaille encore sur le concept à la petite semaine et ce design est un premier jet, mais je pense qu'il va encore évoluer dans l'avenir.


Si vous avez des idées sur le sujet, n'hésitez pas à m'en faire part..


Cordialement.


Tanyu.



Weborama mesure d'audience et statistiques

Date de création : 08/08/2005 @ 20:44
Dernière modification : 31/08/2005 @ 23:02
Catégorie : Designs maison
Page lue 15344 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

react.gifRéactions à cet article


Réaction n°3 

par marindeaudouce le 24/01/2006 @ 14:59

Tout d'abord je trouve le concept tout à fait intéressant .  le nom  est à la fois sympathique, il s'agit d'un faucon mais n'est peut être pas approprié à la nature du bateau. Il est aussi quelque peu énigmatique. Bien que me doutant qu'il devait s'agir d'un volatile je n'avais aucune idée duquel précisemment.

Maintenant la dérive à double détente qui pourrait se concevoir comme un saumon rétractable qui en naviguation abaisse le centre de gravité mais au moment de remonter le bateau sur sa remorque ne gène pas. C'est bien vu. Petit bémol il ne faut pas que le plan anti-dérive coince pour cause de vase de sable ou de rouille sinon galère. Pour ce qui est du gréement  pourquoi ne pas laisser le choix  : Haubanné non-haubanné, Cat-boat, Marconni, Houarri avec ou sans un bout dehors.

Dernière remarque, pour que le concept qui sous entend économie dans la fabrication et dans l'utilisation, faible coût de construction soit le plus cohérent je suggère une construction cousue&collée.

Car du coup o­n peut rajouter facilité de construction. Pour développer la construction amateur il faut proposer à "Monsieur tout le monde " un peu bricoleur tout de même, le moyen de réussir.

Merci. 


Réaction n°2 

par petitjane le 10/08/2005 @ 19:47

sur les hobbies(14 et 16)les coques servent de plan antidérive(moyen),systéme arreté avec les 17,18 et 21

Réaction n°1 

par GuyKxA le 08/08/2005 @ 22:01

L'idée est intéressante. Cependant je pense que la perte d'énergie due au seul porte-à-faut entre la dérive et l'implantation du mât est trop importante, l'hydrodynamisme et l'aspect pratique de la dérive restant à prouver.

Suggestion : pousser le concept plus loin en utilisant un double safran comme dérive, un peu à la manière des catamarans de plage Hobbie cat. L'avantage étant de libérer d'autant le coquepite (plus de puits de dérive du tout), et de préciser le port-à-faut de manière à appuyer les efforts répartis sur les deux safrans.
Aidez nous !!!

Pour nous aider
à rendre ce site
encore meilleur :
Cliquez ici :

needu2.gif
Vous avez aimé ce site ?
Votez pour ce site au Weborama !!!

Lectures
conseillées

LA BIBLIOTHEQUE
DU BORD


Partenaire :



Connexion...
 Liste des membres Membres : 7274

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 8

Total visites Total visites: 2257594  

Record connectés :
Record connectés :Cumulé : 404

Le 25/07/2012 @ 14:18


Webmaster - Infos

Ip : 54.146.5.196

Traduction

Traduisez
Bateaubois
dans la langue
de votre choix

Translate
Woodentboat
in whatever language
you want to.

Recherche



Rings
Bateaubois.com est membre des rings :


Boat Design Net



Wooden Boat Ring






Référencement gratuit

Annuaire de la Mer


Un lien, une adresse ?

Interrogez l'Annuaire de la Mer :



Cartes Postales
Pensons à fêter les
Augustin

Envoyer une carte

^ Haut ^